Qu'est ce que la scoliose ?
Qu'elle en est l'origine ?
Dépistage et évolution de la scoliose
Traitements existants
Lexique
Survenue et aspects cliniques ?





L'apparition d’une scoliose peut survenir dès la naissance et apparaître à tout âge, jusqu’à la fin de la maturité osseuse (13/15 ans). Le scoliose touche 2 à 4% de la population française : 5 personnes sur 1000 ont une courbure supérieure à 20° et 1 sur 1000 une courbure supérieure à 40°.

L’âge de la découverte de la scoliose idiopathique permet de définir trois grands groupes : la scoliose infantile (de 1 à 3 ans), la scoliose juvénile (de 3 ans à l’age des 1eres règles), la scoliose de l’adolescent.

Si elle n’a pas été diagnostiqué plus tôt, le début de la puberté représente la période la plus critique dans l’évolution d’une scoliose. C'est en effet au tout début de la puberté que le rachis grandit le plus (entre 11 et 13 ans chez les filles et 13 et 15 ans chez les garçons, le rachis grandit de 8 cm en moyenne). C'est à cette période que le risque d'aggravation de la courbure scoliotique est le plus grand et où la surveillance doit être accrue.

Les marques visibles de la scoliose seront fonction de l’importance des déformations. On pourra ainsi observer chez une personne scoliotique :
- Un déplacement latéral du rachis : la colonne n’est pas « droite », elle est décalée par rapport à un fil à plombs qui tomberait de la base de la nuque.
- Une gibbosité : associée à la déviation frontale, elle définit la scoliose. En se penchant en avant, certaines régions du tronc apparaîtront plus hautes que le reste, formant une bosse. Cette gibbosité témoigne de la rotation des vertèbres et de la "tranche" de corps qui s'y rapporte. Les scolioses thoraciques se traduiront notamment par une impression d'épaule plus haute que l'autre. Les scolioses lombaires donneront une impression de bassin déséquilibré.
- Exagération de la lordose lombaire : le « creux des reins » est plus prononcé qu’à l’ordinaire.
- Les seins peuvent avoir l'air asymétrique, les côtes et le thorax pouvant être déformés par la scoliose.

Il est à noter que la scoliose idiopathique est le plus souvent une scoliose de type thoracique (droite ou gauche) ou une scoliose à double courbure (« dorso-lombaire »), droite au niveau thoracique et gauche au niveau lombaire gauche.

Outre la déformation de la colonne, différentes complications peuvent être associées à une scoliose telle qu’une diminution de la capacité respiratoire (insuffisance respiratoire) ou encore des répercussions cardiaques, surtout pour des scolioses dorsales supérieures très prononcées.