Un site, une association

Bienvenue sur la toute nouvelle version de notre site web.

#301871
Bonjour,
je vis avec 2 dames : Crincrin et dame scoliose depuis plus de 30 ans.
En voyant l' intérêt de Crincrin pour l'Association, j'ai également adhéré.
Même si je ne souffre pas du dos, je participe à ma manière à la vie de l'Association.
Bien sûr, je ne peux pas apporter mon soutien par rapport aux douleurs, et autres soucis liés à la scoliose, mais je participe aux AG, à la tenue du stand pour la semaine du dépistage en Juin, et participe de temps en temps à Zigzag.
J'apprécie le contact avec les autres adhérents, tout en déplorant le manque de participation suffisante pour faire vivre l'Association.
En effet, pourquoi ne plus venir sur le Forum et continuer à apporter son aide une fois que l'on a trouvé soi-même soutien ?
Même si on a le sentiment d'être "débarrassé", d'autres apprécieraient à leur tour d'être aidés...
Pierre
#301944
Bonjour Pierre, les conjoints des personnes atteintes de scoliose s'expriment rarement, merci de l'avoir fait et de persévérer dans ton soutien à SP. Car comme toute maladie, la scoliose touche toute la sphère familiale, et les proches aidants sont précieux.
#301963
Coucou oui tout comme toi je trouve cela navrant.

Je n ai pas de scoliose non plus. Je suis venue sur ce forum afin de mieux comprendre celle ci et aider au mieux ma fille Leane.

J ai eu des réponses à beaucoup de questions et beaucoup de soutien aussi. Grâce à Sp j ai pu demander l ALD, élaborer un PAI et encore effectuer une tonne d autres démarches quand ma fille en a eu besoin

Depuis ces épreuves j ai décidé d aider l association en faisant partie du bureau. J apporte ma petite pierre à l édifice en fonction de mes disponibilités, obligations familiales et profesionnelles. Et c est bien trop peu pour pouvoir soulager Chris et Rosy qui donnent énormément de leur temps pour continuer à faire vivre et défendre SP

SP a besoin de tous pour continuer à vivre.
#301989
Merci Pierre pour ton soutien et ta fidélité à SP.

Les mentalités changent, l'entraide n'est plus comme aux débuts, les gens viennent chercher aide et soutien et quand ils ont reçu, souvent ils s'en vont sans rien donner.

C'est bien dommage.

Il sera difficile de faire évoluer et changer les choses.
#302084
Bonjour Pierre,
On se connaît un peu. On s'est croisé quelquefois à l'Assemblée Générale. Nous avons échangé des mots, mais aussi quelques verres... Mais chut.
Je rejoins ton point de vue. De moins en moins de personnes s'investissent dans les associations, je le vois également dans le rugby où les choses deviennent compliquées au niveau du bénévolat notamment. C'est vrai que les gens viennent, participent puis disparaissent une fois leurs maux résolus. La solidarité se perd. Dans cette société d'aujourd'hui où tout le monde se croise, discute virtuellement sur les réseaux sociaux sans prendre le temps de s'asseoir et partager, les vraies valeurs d'entraide et de solidarité disparaissent quelque peu.
Certains évoquent le manque de temps, d'autres parlent de ce qu'il faudrait changer dans les associations sans apporter pour autant de forces ou d'idées nouvelles. L'époque est à la critique facile, à l'envie de refaire le monde sans se prendre soi-même en exemple, ou s'investir.
Alors que faire ? Je dirais faire avec, malheureusement. Continuer à se donner du mal, serrer les rangs avec ceux que l'on aime et ceux qui y croient pour persévérer dans la quête fixée. Peu importent ceux qui ne viennent plus, l'essentiel est ceux qui restent. Il faut être là pour eux.
Et puis, aussi, ne pas oublier de prendre un moment lors des Assemblées ou des réunions possibles pour échanger, se donner de l'affection entre gens qui continuent à y croire.
Et boire un petit coup aussi avec modération, juste pour avoir la tête qui tourne un peu. Histoire de se rappeler ce temps où les hommes n'avaient que les mots et l'échange vrai pour avancer ensemble. Il paraît que cela reviendra un jour, que les gens reviendront forcément aux vraies valeurs un de ces quatre matins. Je n'en crois pas un mot...
Alors, avançons ensemble avec ceux qui sont force et soutien. Tant pis pour les autres.
Au plaisir de se recroiser bientôt,
Franck

N'hésitez plus et faites un don à l'association !