Un site, une association

Bienvenue sur la toute nouvelle version de notre site web.

Avatar de l’utilisateur
By yaeln
#300903
Bonjour,
Je suis toute nouvelle ici. J'ai cherché des témoignages sur la thérapie manuelle mais n'en ai pas trouvés. J'ai cinquante ans et trimbale une cypho-scoliose dorso-lombaire depuis mes douze ans. Appareillée à l'époque, 40° en dorsal et 30 en lombaire, presque cinq ans de corset, nuits en traction à l'hôpital, séjours de "vacances" dans ce même centre héliomarin... Mes parents avaient choisi de ne pas accepter l'opération ce qui me convenait parfaitement. Après deux grossesses, aïe aïe. Un certain, voire un énorme relâchement musculaire m'a entraîné à céder pendant trois ans à un protocole de morphine patchs tous les trois jours associée un antidépresseurs pour les douleurs neuropathiques. Je suis en sevrage de toute ces cochonneries depuis trois mois. Personne ne m'y reprendra.
La courbure est aujourd'hui à 70° en dorsal et 55 en lombaire. Je prends des méga doses d'acide ascorbique, ce qui m'a beaucoup aidée à me sevrer des stupéfiants et a considérablement atténué les douleurs. Je mange peu ou plusieurs fois par jour en petite quantité (sauf le chocolat noir !) car ma cage thoracique a tourné depuis quelques années et mon estomac est comprimé. Je ne prévois pas d'opération encore, bien que ce soit fortement conseillé. Je continue à travailler à mi-temps.
J'ai repris la kiné trois fois par semaine. C'est un belge qui a été formé à la thérapie manuelle. J'ai fait deux séances et les douleurs ont été fortes après tous ces étirements. Je me sentais un peu comme une courbature géante, doublée d'une névralgie cervico-bracchiale... Je pense que j'aurais dû signaler ma "limite" plus tôt pendant la manipulation. Je voulais savoir si quelqu'une ou quelqu'un ici avait déjà expérimenté ces séances qui visent à redonner de l'amplitude musculaire et articulaire pour moins souffrir ensuite. Merci d'avance pour vos réponses, si c'est le cas !
Avatar de l’utilisateur
By Rosy
#300916
bonjour Yaeln et bienvenue à toi sur le forum. les traitements que tu as subis dans ton adolescence, n'ont pas empêché à ta colonne de poursuivre sa déviation. Aujourd'hui elle est importante et les différents traitements médicamenteux n'ont qu'à réussi à en être dépendante sans réduire les douleurs. Je ne connais pas la thérapie manuelle mais en lisant un peu sur le net, je vois que le mieux devrait se ressentir très rapidement. vois-tu encore un spécialiste? je crois qu'il serait important de consulter. tu n'es pas prête à te faire opérer, mais dis-toi bien qu'en prenant de l'âge, tu risques l'aggravation et surtout d'autres problèmes qui se rajouteront. tu es encore jeune alors pourquoi ne pas sauter le pas? j'espère que les membres opérés viendront te dire la vie après opération. quand tu auras lu mon message, il sera déplacé parmi les témoignages des adultes. c'est la partie la plus lue et te permettra d'avoir plus de réponses. chin3
#300975
Bonsoir Yaeln, bienvenue à toi. Tu viens de débuter les séances de kiné, j'espère que tu vas te sentir soulagée dans quelques temps car je comprends fort bien que tes déviations provoquent une multitudes de déséquilibres, contractures, douleurs. J'essaie également de trouver des thérapies "alternatives" , shiatsu, acupuncture, ostéo, micro nutriments.. quelques périodes de répit m'incitent à continuer et ainsi à éviter les antalgiques ( sauf parfois ceux de niveau 1). Mais je constate que cela ne dure pas aussi longtemps qu'espéré.
Pendant deux ans, j'avais consulté chaque mois une ostéopathe jusqu'au jour où je me suis rendue à l'évidence que l'évolution de ma scoliose devenait irréversible, cette ostéopathe m'ayant également confirmé qu'il fallait envisager l'avenir autrement. C'était il y a six ans , après avoir consulté un chirurgien orthopédiste et cheminé vers cette intervention à mon rythme ( grâce aussi à l'association ..) , je me suis décidée. Et depuis je vis effectivement autrement, pas sans douleur mais avec la satisfaction de pouvoir marcher, de faire une activité physique adaptée.
En te souhaitant du mieux pour les jours prochains.
#301534
Rosy a écrit :bonjour Yaeln et bienvenue à toi sur le forum. les traitements que tu as subis dans ton adolescence, n'ont pas empêché à ta colonne de poursuivre sa déviation. Aujourd'hui elle est importante et les différents traitements médicamenteux n'ont qu'à réussi à en être dépendante sans réduire les douleurs. Je ne connais pas la thérapie manuelle mais en lisant un peu sur le net, je vois que le mieux devrait se ressentir très rapidement. vois-tu encore un spécialiste? je crois qu'il serait important de consulter. tu n'es pas prête à te faire opérer, mais dis-toi bien qu'en prenant de l'âge, tu risques l'aggravation et surtout d'autres problèmes qui se rajouteront. tu es encore jeune alors pourquoi ne pas sauter le pas? j'espère que les membres opérés viendront te dire la vie après opération. quand tu auras lu mon message, il sera déplacé parmi les témoignages des adultes. c'est la partie la plus lue et te permettra d'avoir plus de réponses. chin3


Merci Rosy pour tes encouragements et tes conseils !
Pour l'instant, la douleur occupe encore le terrain. Je suis encore en sevrage de c.......... que j'ai arrêté de prendre définitivement il y a quinze jours. Après le sevrage sec de morphine en novembre et la diminution du C........, le corps appelle au secours et le cerveau réclame ses béquilles. Je tiens bon.
Les séances de kiné, étirements doux et physio chaleur électrodes pour le moment, me font du "bien". Je souffre lorsqu'il étire ma colonne et mes jambes, mais je sens que je gagne en amplitude depuis un mois. Je suis encore trop algique pour entreprendre des auto-étirements ou d'autres exercices. Ça viendra ! Tant que le sevrage est en cours et douloureux, pas grand chose à faire que tenir bon.
Oui, tu as raison. Plus j'attends de me faire opérer, plus ce sera difficile vu mon age. Mais j'ai une fille de douze ans que j'élève seule... Je ne prends aucun risque pour le moment, trop inquiète.
Le chirurgien que j'avais rencontré la dernière fois en 2014 à Lyon, aux M........., m'avait dit qu'en surveillant la moelle épinière avec une irm annuelle, on pouvait encore attendre. Pour l'instant, rien de dramatique de ce côté là.
Il me faut donc retrouver de l'amplitude et me remuscler en attendant que la chirurgie progresse à ce niveau-là !
La nourriture est importante aussi. Personnellement, ça fait trente ans que je ne mange plus aucune viande, compensant par ailleurs au niveau protéines. Plus de lait de vache non plus. Je fais très attention à notre alimentation.


Afin de ne pas alourdir le forum, merci de ne pas reprendre les messages précédents. L’équipe des modérateurs.
Comme le stipule les règles du forum en page d’accueil, merci de ne pas citer des noms de médicaments. L’équipe des modérateurs.
Comme le stipule les règles du forum en page d’accueil, merci de ne pas citer des noms d'hôpitaux. L’équipe des modérateurs.
#301535
Nath72 a écrit :Bonsoir Yaeln, bienvenue à toi. Tu viens de débuter les séances de kiné, j'espère que tu vas te sentir soulagée dans quelques temps car je comprends fort bien que tes déviations provoquent une multitudes de déséquilibres, contractures, douleurs. J'essaie également de trouver des thérapies "alternatives" , shiatsu, acupuncture, ostéo, micro nutriments.. quelques périodes de répit m'incitent à continuer et ainsi à éviter les antalgiques ( sauf parfois ceux de niveau 1). Mais je constate que cela ne dure pas aussi longtemps qu'espéré.
Pendant deux ans, j'avais consulté chaque mois une ostéopathe jusqu'au jour où je me suis rendue à l'évidence que l'évolution de ma scoliose devenait irréversible, cette ostéopathe m'ayant également confirmé qu'il fallait envisager l'avenir autrement. C'était il y a six ans , après avoir consulté un chirurgien orthopédiste et cheminé vers cette intervention à mon rythme ( grâce aussi à l'association ..) , je me suis décidée. Et depuis je vis effectivement autrement, pas sans douleur mais avec la satisfaction de pouvoir marcher, de faire une activité physique adaptée.
En te souhaitant du mieux pour les jours prochains.


Merci Nath pour ton accueil et tes conseils !
Comme je l'expliquais à Rosy, je ne suis pas prête à me faire opérer pour l'instant... J'ai aussi essayé, comme toi, la médecine parallèle, les compléments alimentaires, l'ostéo, etc.
Je continue mon sevrage médicamenteux, heureuse de tenir le coup face à la douleur forte qui s'est mise en place pour réclamer les doses. Gros travail de méditation, de respiration, d'auto-hypnose pour faire contrer les assauts douloureux.

bonsoir afin de ne pas alourdir le forum merci de ne pas citer le message précédent dans votre réponse,
l'équipe des modérateurs

N'hésitez plus et faites un don à l'association !